top of page
Rechercher

MEETING #6 - Le Mans (13-14 octobre 2023)

Dernière mise à jour : 8 nov. 2023


Le cinquième meeting de la saison 2023 du Porsche Sprint Challenge France se déroulait dans le temple de l’endurance, au Mans, sur le circuit Bugatti qui emprunte la ligne droite de départ et les stands de la piste des 24 Heures.

C’est donc tout naturellement une épreuve d’endurance qui attendait les concurrents des Cup Series, une course également ouverte aux concurrents des Sport Cup Series, trois d’entre eux prenant le départ de l’endurance en plus de leurs deux courses de 30 minutes habituelles.

D’une durée de 2 h 10 minutes, cette course d’endurance pouvait être disputée à un, deux ou trois pilotes ce qui permettait aux teams d’affiner leur stratégie pour respecter les 10 minutes d’arrêts obligatoires devant être effectués en une ou plusieurs fois entre la trentième et la centième minute.

Une formule qui séduisait bien au-delà des pilotes habituels du Porsche Sprint Challenge France puisqu’un double vainqueur de la Porsche Carrera Cup France (Marvin Klein), un triple champion Pro-Am de Carrera Cup France (Jérôme Boullery), un double champion de l’Alpine Europa Cup (Jean-Baptiste Mela) et un septuple champion de France de la montagne (Nicolas Schatz) figuraient sur les listes des pilotes au départ.

Cela n’empêchait pas Eric Thenier (Racing Technology) de signer la pole position avec sa 992 GT3 Cup devant quatre autres 992 GT3 Cup, la sixième position sur la grille étant occupée par Marco Gerarduzzi (DBG Motorsport) avec sa 991 GT3 Cup phase II tandis que la première GT3 R, celle de Michel Nourry (Nourry Experience) signait le neuvième chrono, mais il fallait descendre en vingt-quatrième position pour trouver la première 991 GT3 Cup phase I pilotée par Marc Vanwynsberghe (911 Impact).

Il fait frais et gris à 16 heures 20 quand le départ est donné sous un ciel gris sur une piste sèche et froide. Les 32 concurrents passent la chicane Dunlop sans encombre et la course sera limpide avec un seul safety car, le temps de dégager une voiture coincée au milieu d’un bac à gravier et qui reprendra la course avec juste quelques tours de retard.

En revanche, les pilotes flirteront allègrement avec les limites de piste puisque près de 400 pénalités pour non-respect de la route de course seront distribuées durant la course !

Comme toujours dans les courses d’endurance, il faut attendre la fin des ravitaillements pour entrevoir ce que sera le classement final. Partis septièmes, Jordan Boisson et Marvin Klein (TFT Racing) prennent la tête de la course à 18 tours de l’arrivée pour ne plus la quitter. Ils seront suivis par le poleman, Eric Thenier et Antoine Bosc, à moins de 10 secondes, une autre voiture de Racing Technology, celle de Denis Papin et Jérôme Boullery complétant le podium.

Il faut descendre en huitième position pour trouver la première 911 R, celle pilotée par Yann Didry, Michel Didry et Michel Ettouati (IMSA LS Group Performance) et en dixième place pour la première 991 phase II, celle de Laurent Cochard (Berto Moteurs) tandis que marc Vanwynsberghe terminait dix-septième et remportait le groupe 991-1.

Quant au podium de la catégorie GT4, il était intégralement occupé par des pilotes alsaciens avec Fabian Bouche et Luc Remmy (Rempp Racing) sur la première marche suivis par Chloé, Gautier et Francis Ebel (Gautier Ebel Motorsport) et par Claude Auch-Hisiger (Gautier Ebel Motorsport)

Ce sont ces mêmes GT4 que l’on retrouve en tête de la grille de la première course des Sport Cup Series avec pas


moins de six 718 GT4 en tête emmenés par Lucas Glinche (Glinche Racing), la première 996, septième, étant pilotée par Olivier Ornielli (MCG Propulsion). Quant aux 981 GT4, il faut descendre en treizième position pour trouver le plus rapide, celui de Wilfried Leroy (Gautier Ebel Motorsport).


Lors des qualifications de la course 2 des Sport Cup Series, c’est Rodolphe Grabrion (Rempp Racing) qui se montre le plus rapide et premier des 718 GT4 qui, cette fois, sont 7 en tête de la grille, le premier 981 GT4, piloté par Gautier Ebel (Gautier Ebel Motorsport) se montrant cette fois plus rapide que les 996 emmenées par Patrick Lauber (Sodep Vintage Cars).

Lors de la première course de Sport Cup Series, si Jean-Charles Carminati (Riviera Motorsport) parvient à occuper la tête durant deux tours, Lucas Glinche reprend rapidement son bien qu’il conservera jusqu’à l’arrivée. Septième, Mickael Drougard (2M Compétition) remporte

la catégorie 996 et dixième, Wilfried Leroy confirmera sa pole position en remportant le groupe 981.

Le départ de la deuxième course de Sport Cup Series est marquée par la sortie de piste de Mickael Drougard qui occasionnera l’intervention du safety car. Le reste de la course sera limpide avec la victoire de Rodolphe Gabrion tandis que gautier Ebel confirme sa pole position en catégorie 981 suivi par Clément Ghielmini (MCG Propulsion) remporte le groupe 996 et la neuvième place du classement général.




22 vues0 commentaire

Comments


bottom of page