Rechercher

MEETING #3 - LE MANS - Courses ouverture des 24 Heures (8-10 juin 2022)


COURSE 1 /


Quelques heures à peine après les essais qualificatifs, 70 voitures se mettaient en pré-grille pour la première course du Porsche Sprint Challenge France disputée en ouverture des 24 Heures du Mans 2022, la soixante-et-onzième n’ayant pu démarrer suite à un souci mécanique.


Après un tour de formation permettant à chacun de découvrir une piste nettement plus chaude que lors des essais qualificatifs, c’est un peloton parfaitement groupé qui se présentait sous les ordres dustarter et les 70 voitures passaient la chicane Dunlop sans encombre.


Durant les deux premiers tours, le peloton était emmené par le poleman, Bashar Mardini (Huber Racing), mais au troisième tour, le jeune Marlon Hernandez (CLRT), 17 ans, prenait la tête de la course pour ne plus la lâcher avant d’être pénalisé de 5 secondes pour non-respect de la route de course.


Alors que les premiers entamaient leur troisième tour, un pilote surpris par le freinage de la voiture devant lui perdait le contrôle de sa voiture à l’entrée de la chicane Ford et terminait dans le mur, envoyant les pneus de protection sur la piste. La course était neutralisée sous safety car durant deuxtours, le temps de nettoyer le tracé avant de relancer la course.


Regroupés, les pilotes repartaient le couteau entre les dents pour les 20 dernières minutes de course et tout se passait parfaitement jusqu’à ce qu’un accrochage se produise à la chicane Michelin, une des deux voitures partant en tonneau avant de s’immobiliser sur le flanc dans le bac à gravier.


Afin de sortir le pilote en toute sécurité, la direction de course décidait d’interrompre la course au drapeau rouge, figeant le classement au tour précédent, offrant la victoire à Bashar Mardini devantJean Glorieux (Martinet by Almeras) et John de Wilde (Speed Lover), tous trois au volant de Porsche992 GT3 Cup. La première 991 GT3 R, celle de Nick Jones (Parker Racing) était classée huitième tandis que David Sarny (Berto Moteurs), trente-et-unième s’imposait en catégorie 991 GT3 Cup phase II. Lucas Glinche (Glinche Racing) remportait la catégorie 981 Cayman GT4 en se classant quarantième alors que Iannis Plagos (AD Momentum Racing by VTP), quarante-troisième, gagnait lacatégorie 718 Cayman GT4 et que Jean-Marc Lesage (Berto Moteurs), quarante-neuvième, était le mieux classé des 991 GT3 Cup phase I.




COURSE 2 /


Vendredi matin, les concurrents du Porsche Sprint Challenge France étaient les premiers à prendre la piste sous un soleil radieux pour 45 minutes de course.


S’élançant de la pole position, Jean Glorieux (Martinet by Almeras) parvenait à conserver l’avantage tandis que Kim André Hauschild (HRT Performance) se faisait déborder par Bashar Mardini (Huber Racing). Ce dernier prenait la tête au second tour avant de devoir abandonner dans la boucle suivante, laissant Jean Glorieux et Kim André Hauschild se battre en tête de la course, échangeant régulièrement de position, Kim André Hauschild parvenant à s’imposer dans ledernier tour avec 6 dixièmes de secondes d’avance sur la ligne d’arrivée avant d’être pénalisé de 5 secondes pour non-respect de la route de course et d’être finalement classé second.


Le premier tour était marqué par un accrochage à la première chicane à l’arrière du peloton et une sortie de piste à la seconde, toujours à l’arrière du peloton, mais au second tour, à la sortie de Mulsanne, Arnaud Pierre (IMSA Performance) qui était en bagarre pour la quatrième place réaccélérait trop tôt, perdait l’arrière de sa voiture et terminait dans le mur ce qui occasionnait la sortie du safety car. Après deux tours, la course reprenait ses droits et tout se déroulait sans incidents malgré d’intenses bagarres entre pilotes jusqu’au dernier tour où, fatigue aidant, un pilote partait en tête-à-queue au freinage du Tertre Rouge, un autre en faisait de même à la sortie des virages Porsche et un troisième partait en survirage et heurtait légèrement une autre voiture à la sortie des virages Ford.


Il était temps que la course s’arrête, les trois premiers au volant de Porsche 992 GT3 Cup étant Jean Glorieux, Kim André Hauschild et John de Wilde (Speed Lover). Nick Jones (Parker Racing) remportait une nouvelle victoire en catégorie 991 GT3 R en terminant huitième, comme lors de la première course. David Sarny (Berto Moteur) réalisait aussi un doublé en 991 GT3 Cup phase II en se classant vingt-septième alors que Daniel Gérarduzzi (DBG Motorsport) remportait le groupe 991 GT3 Cup phase I en se classant trente-troisième, juste devant Frédéric Perriat (Racing Technology) qui s’imposait en 718 Cayman GT4. Enfin, Etienne Garrouste (DS Events), quarantième, remportait le groupe 981 Cayman GT4.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout